Le ring

Ils m’accompagnent depuis toujours. Quoique je fasse, ils sont toujours avec moi. Ils se déplacent à trois : Imposture, Dénigrement et Culpabilité. Un devant, deux derrière, et le sourire mauvais. En ce moment c’est Imposture qui mène la danse, mais Dénigrement n’est jamais très loin, Culpabilité non plus. Ces trois-là me mènent une vie impossible. Ils m’observent, lisent par-dessus mon épaule, commentent et donnent leur avis sur tout. « Tu as l’air fatigué. » me disait-on ce week-end. Je voudrais bien vous y voir. Essayez seulement de lancer un projet un tantinet ambitieux dans ces conditions.

Si on les forçait à grimper sur un bateau et qu’on les envoyait en mer, bien loin de nos côtes, si le bateau coulait et que personne ne venait les sauver, si on les abandonnait au milieu du désert, ou si on les envoyait construire la tour de Babel pour voir là-haut si j’y suis, je serais tout à fait apaisée. Sans Imposture, Dénigrement et Culpabilité à mes côtés, la vie serait délicieuse. Malheureusement, ils sont aussi collants qu’un Chewing-Gum à la chaussure. Nous sommes sur un ring, eux d’un côté, moi de l’autre. Un combat inégal, déséquilibré. Je n’y peux rien, je compte les points.

J’envoie un dossier de présentation de la pièce de théâtre à des agents artistiques.

Es-tu suffisamment crédible ? Ils ne te répondront jamais ! Tu ne devrais pas plutôt bosser ?

3-0

Je l’envoie quand même.

3-1

Un agent me rappelle et me félicite.

Egalité !

Mais il ne peut rien pour toi ! Voilà un coup de fil aussi utile qu’un coup d’épée dans l’eau !

Ils reprennent l’avantage.

Je regarde les plaques rouges, les boutons et les cernes. Je fatigue. Tu n’as qu’à abandonner. Je ne m’en sortirai pas seule. Nous serons toujours à tes côtés. Il faut trouver autre chose.

Alors j’ai cherché. Longtemps. J’ai finalement trouvé. J’ai décidé de m’adjoindre les services d’Enthousiasme, Confiance et Tranquillité. C’est une équipe de petits jeunes assez sympathiques, plutôt dynamiques et motivés. Immédiatement ils sont montés sur le ring à mes côtés. Ils se sont mis à chanter.

Pour l’instant Imposteur et Dénigrement gisent à terre. Culpabilité tente de les réanimer. Tu vois ce que tu as fait ? Je n’ai pas gagné pour autant. Je sais qu’ils se relèveront. Mais je me sens mieux armée.

Sabbat de sorcières – Gravure 1909

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *