Prendre son temps

À l’école des clichés : les jours filent, je n’ai pas vu le temps passer. Sauras-tu profiter de ta journée au mieux ? Non pas l’optimiser, ce serait la gâcher, mais en profiter, seconde après seconde.

Ce matin, par exemple. Je suis à mon bureau. Derrière le rempart des plantes grasses, vigoureusement résistantes sur leur rebord de fenêtre, je regarde la ville. Les quartiers nord s’étirent sous un ciel gris cendre − « C’est La Courneuve, là-bas ? » me demandait hier le livreur tout excité, « C’est là-bas que j’habite. » Je lève les yeux vers le ciel. Au-dessus de moi, quelques percées d’un bleu lumineux effilochent les nuages ; une belle journée d’automne se profile, dans la gamme des bleus tirant vers le blanc et le gris argent. Je suis encore en pyjama. Je ne suis pas pressée. Cette semaine, je ne suis pas pressée. Je le serai la semaine prochaine, mais  cette semaine, j’ai tout mon temps, alors je le prends. Je suis en pyjama et j’écoute Ramsey Lewis Trio tout en prenant des notes sur mon carnet. Rien de tel que le jazz pour bien commencer la journée. Je note l’encre bleue sur le papier ligné, du même bleu que celui de la couverture et du ruban. Le café est bon. Je le bois dans mon mug préféré, celui à la machine à écrire. Le proverbe se répète sur la page, ligne après ligne, all work and no play make Jack a dull boy, les touches rondes du clavier QWERTY. Ce mug, je l’ai depuis des années, je le présente comme mon mug préféré et pourtant je ne me souvenais pas de cette phrase, all work and no play make Jack a dull boy, comme je n’avais pas remarqué non plus l’accord des bleus auparavant, ou la vigueur des plantes que j’ai pourtant depuis des années. Je prends rarement le temps de regarder autour de moi. Je le fais depuis quelques jours, et je note de drôles de détails dans des endroits que je pensais connaître et que je ne connaissais pas. Mon regard s’enrichit. Et le plaisir, est-ce qu’il s’enrichit aussi ?

On ne prend jamais assez le temps de prendre le temps.

© Aurélia Gantier

Un commentaire sur “Prendre son temps

  1. Soléa Laine 7 novembre 2017

    Notre quotidien est univers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *