La conscience des objets

Les objets familiers s’affolent, j’ai dû les rassurer. Déboucher les canalisations, dégraisser la grille de la hotte, épousseter le haut des meubles de la cuisine. Les objets ont-ils une mémoire ? L’idée m’est venue ce matin alors que je lisais des thèses controversées sur la mémoire de l’eau, élément majoritaire et commun de la composition de notre planète et notre corps, ce qui me conforte dans mon nouveau dada, l’idée que nous ne ferions qu’un avec la création. L’eau serait (ou ne serait pas) dotée d’une mémoire qu’il s’agirait de purifier. Je n’ai pas trouvé d’expérience confortante mais l’idée ne m’a pas paru plus stupide qu’une autre. Et si l’eau est dotée d’une mémoire, pourquoi les objets ne le seraient-ils pas ? J’ai arrosé les plantes, brossé les meubles, réparé l’étendoir, et tandis que je m’activais à les apaiser, c’est moi que je soignais.

Home Cocon, 2020 – © Aurélia Gantier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *