Les vies de Babette

Illustration de la causerie Les vies de Babette par Aurelia Gantier

© Eren Li Était-ce de la chance ou de la malchance ? Après un plongeon de quatre étages, ma grand-mère avait gardé la vie et perdu sa colonne vertébrale. Mon père l’installa dans une résidence spécialement conçue pour les personnes à petites voitures ; à la fin des années 1970, ce genre d’établissement passait pour révolutionnaire ; des rampes d’accès, un large hall, …