• Le monde comme il va

    La question philosophique ne serait plus « l’homme est-il naturellement bon ou mauvais ? », mais « l’homme est-il foncièrement con ? ».
    L’homme est-il irrécupérable, sans mémoire ni conscience, les programmes éducatifs n’y changeant rien, n’apprenant rien du passé, n’espérant rien de l’avenir, hanté

  • Le Jardin des Plantes

    Ce serait une chasse au trésor amoureuse, un jeu de cache-cache sentimental. Comme cette tombe au cimetière du Père-Lachaise, devenue un temps boite aux correspondances, le Jardin des Plantes deviendrait le terrain de jeu des jeux amoureux.
    Il y

  • Ce rêve

    Ce fut un rêve étrange et beau, en palette chromatique de gris, tel un livre de George Orwell. Je m’étais réveillée en pleine nuit. Dehors, des haut-parleurs crachaient un allemand agressif bien loin de la langue de Goethe, et sous mes

  • L’auteur au féminin

    La semaine dernière, je me suis fait agresser par une femme : je refusais d’utiliser les termes auteure ou autrice. J’affichais le conservatisme d’une vieille conne mal baisée. En refusant d’embrasser la cause de la féminisation de la langue française,

  • Le fardeau

    Il portait sa beauté comme un fardeau. Cela m’a toujours étonnée. Les hommes l’aimaient, les femmes voulaient le posséder, tout le monde recherchait sa présence ; car en plus d’être physiquement divin, c’était un homme agréable, issu d’une bonne famille