Anticipations municipales

Si j’étais maire de Paris, je reboucherais les trous des trottoirs avec des parterres de fleurs ; je ne laisserais pas 3,5 hectares de bitume envahir la place de la République ; je planterais des arbres aux carrefours, créerais des jardins et des potagers suspendus. Je planterais des oiseaux aussi — oui, des oiseaux, pourquoi pas des oiseaux.

Et puisqu’on parle de trous, je déclarerais un moratoire sur les travaux. J’imposerais la dictature du beau et remplacerais les vilaines poubelles en sac plastique par de nouvelles, opaques et discrètes. Je ferais la chasse aux pots d’échappement bruyants et créerais un carnaval en plein hiver ; un carnaval qui durerait toute une semaine, en chaussettes et en bonnets, avec des braseros et des concerts de rue, très forts, pour nous réchauffer. Les places seraient aménagées avec des bancs, plus de grossistes chinois mais des artisans.

J’interdirais aussi les cars de touristes. Tout le monde y trouverait son compte : les touristes qui visiteraient la ville à pied ou à vélo, pour un plus grand plaisir de découverte et une meilleure santé, et les Franciliens, qui pourraient enfin circuler et dont l’accès aux zones touristiques serait amélioré. Bien sûr, je garderais les quais fermés et les pistes cyclables, mais je créerais une ligne de métro circulaire autour de la capitale. Si j’étais maire de Paris… Ah ! Si j’étais maire de Paris !

Et vous, que feriez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *